A l'heure de la rentrée des classes, les Caminotayres ont attaqué cette nouvelle année d'un bon pied. Petite revue d'effectif de la classe...

Du 13 au 15 septembre, trois Caminotayres ont commencé leurs études par un séjour à la montagne. Lolo et Arno ont arpenté les sentiers pyrénéens cette fois-ci accompagnés du "petit"dernier, Pierre. Ils l'ont chouchouté, cajolé en lui réservant un beau tryptique: vendredi soir, montée à la chapelle de Pouyaspé à la frontale, samedi une sortie trail rando d'une  trentaine de kilomètres via le Marcadau, les cols d'Aratille et des Mulets et la vallée de Gaube et pour finir une ascension matinale et en pleine brume du Cabaliros. Un programme chargé sur deux jours, mais bon pour les Templiers et la Sainté, il faut faire un peu de bornes et de dénivelé quand même..

P1060719P1060734P1060736P1060741P1060750

Pierre, le petit chouchou a connu quelques moments de doute, a récolté une belle collection d'ampoules mais s'est dit ravi de son séjour pyrénéen. On concluera le compte-rendu par le dicton du week-end: "Marcher, c'est tricher"... Du Lolo Souques dans le texte qui résume trés bien l'état d'esprit du week-end.

P1060770P1060782P1060786P1060791P1060803

 

On continue l'appel des classes avec les 22 et 23 septembre 2013, week-end particulièrement chargé pour les Caminotayres. Retour, quelques dizaines d'années en arrière lorsque nos chères écoles n'étaient pas mixtes...

Le samedi, les garçons s'étaient donné rendez-vous à Gans (village du Sud Gironde) pour participer au vétathlon dudit bourg. Fred, Jean-Mi et Roro sur le solo, Lolo-David, Denis-Flo, Erik-Manu, Juju-Fabrice en duo. Les avis sont unanimes: orga sympa, parcours bien musclé, une belle affluence... Bref, une belle réussite dans l'esprit Caminotayres. Au niveau résultat, notons qu'il y a toujours un Poulidor chez les Caminotayres et que le Président là il ne dit mot, que Fred fait une belle petite course, que Denis va devoir reprendre un peu les footing. Pour le cagoulin, il y a match entre Lolo qui se perd la casquette et Jean-Mi qui se paume le guidon. Pour l'escroquerie, il n'y a en revanche aucun doute, médaille d'or à Denis qui en une nuit s'est transformé en Stéphane (les initiés comprendront...). Pour la buvette, médaille d'or à David, Flo et Juju qui ont aidé les organisateurs à plier le matos et à vider les fûts.

camino gansdavid gans 1david gans 2erik denis gansgans fred 2

FLO GANS 1flo gans 3fred gans 2gans lolomanu gans 1

 

 

gansfredjean mi gan s2juju gans 1roro gans 1roro gans 2

Le dimanche, on change d'école communale et on part chez les filles qui avaient décidé de participer à la Bordelaise pour la deuxième année consécutive soutenue par notre désormais partenaire historique l'Onglerie. Du côté des élèves, rien à dire et de nombreuses félicitations à distribuer au tableau d'honneur. Entre autre, on retiendra: Emilie c'est pas sympa de vouloir faire le sprint à sa cops à 50m de l'arrivée, Christelle c'est pas beau de tirer la langue au photographe, Natacha N c'est l'éternel "beaucoup de facilités, mais peut mieux faire..." Allez, bravo à toutes les filles pour votre course et encore bienvenue aux petites nouvelles. Par contre, c'est pas garanti que les Caminotayres usent leur basket l'an prochain à la Bordelaise tant nous sommes déçu(e)s de l'organisation qui demande quand même 18 euros pour courir 4km avec un service plus que moyen (inscriptions, toilettes, ravito, chrono...). La Bordelaise à Gans, c'est pas possible ????? Et la Lermoise, c'est pas possible non plus ??????

P1090103P1090098P1090099P1090100P1090101

P1090104P1090105P1090106P1090107P1090108

 

 

P1090112P1090113P1090114P1090115

P1090117P1090118P1090119P1090121P1090126